Semaine du commerce équitable 2018

Semaine du commerce équitable 2018

Communiqué de presse Trade for Development Centre - 28 september 2018

La Belgique se rapproche du titre de « Pays du commerce équitable », mais le pourcentage de Belges qui choisissent ces produits stagne

Le 3 octobre marquera le début de la 17e édition de la Semaine du commerce équitable. Il y a deux ans, un défi était lancé : faire de la Belgique le pays du commerce équitable d’ici 2020. Bien que la Belgique soit aujourd’hui un peu plus proche de ce titre, la consommation de produits équitables stagne de même que le pourcentage d’acheteurs, et la part des Belges qui se sentent concernés baisse légèrement. La Semaine du commerce équitable est donc une belle occasion  d’impliquer davantage de citoyens lors d’une des 150 activités organisées près de chez eux.

Pays du commerce équitable : où en sommes-nous ?

En 2017, la notoriété du commerce équitable est plus ou moins restée la même : 90 % des Belges déclarent en avoir déjà entendu parler. Ils sont de plus en plus nombreux à associer le commerce équitable à de meilleures conditions de vie et de travail pour les producteurs et à un salaire décent (53 % contre 46 % en 2016). Ils sont par contre moins nombreux à le mettre en relation avec le respect pour l’environnement (20 % contre 30 % en 2016). Les Belges sont en outre capables de citer de plus en plus de produits issus du commerce équitable. (1)

En 2017, chaque Belge a en moyenne consommé équitable pour l’équivalent de 14,77 €. (2) L’objectif des 15 € d’ici 2020 est donc quasi atteint. En septembre 2018, la province de Luxembourg a été la première province wallonne à décrocher le titre de Province du commerce équitable. Cela porte le compteur à 5, soit à la moitié des provinces. Un objectif supplémentaire est donc presque atteint. Les communes avancent elles aussi dans la bonne direction : l’an dernier, elles étaient 28 à obtenir le titre de Commune du commerce équitable. 42% des communes belges sont actuellement titrées.

 

Un comportement d’achat stable et un besoin d’information (3)

Si la Belgique se rapproche du titre de Pays du commerce équitable, le comportement d’achat équitable est lui en stagnation. Fairtrade Belgium communique une augmentation des ventes de produits certifiés Fairtrade de 10%, mais si on regarde l’ensemble du marché des produits équitables, celui reste relativement stable.
À 14,77 € en moyenne par Belge,  la consommation de ce type de produits a très faiblement augmenté par rapport à 2016 (14,30 €). Elle progresse donc bien moins qu’au cours des années précédentes, lorsqu’elle grimpait chaque année de 1,5 à 2 €. (4)

Au total, 64% des Belges indiquent avoir déjà acheté des produits issus du commerce équitable. Ce pourcentage est exactement le même qu’en 2016. La fréquence d’achat n’a pas non plus changé. Le prix (trop) élevé est la principale raison avancée pour ne pas acheter ces produits (39%).

À peine plus de la moitié des Belges (53%) pensent que leurs actes peuvent faire la différence pour un commerce plus équitable. Parmi les acheteurs de produits équitables, 74% espèrent contribuer au respect des producteurs et des travailleurs, mais seuls 17% en sont vraiment convaincus. De plus en plus de gens indiquent donc avoir besoin d’informations sur le salaire réel que perçoivent les producteurs par rapport au commerce non équitable (34%, contre 25% en 2016).

L’opinion selon laquelle le commerce équitable devrait également concerner les paysans belges et européens augmente, passant de 43 % en 2014 à 51 % en 2016, et 62 % en 2018.

 

Découvrez le commerce équitable près de chez vous du 3 au 13 octobre

Les Belges sont un peu moins de la moitié à se sentir concernés par le commerce équitable (5).  Afin d’augmenter l’implication et l’engagement dans toute la Luxembourg, la Semaine du commerce équitable propose de découvrir ce commerce pendant 10 jours dans les magasins, en classe, dans les communes et les quartiers. Nous invitons chaleureusement chacun à prendre part aux nombreuses activités organisées.

Comme à l’accoutumée, le programme est bien étoffé. Voici quelques exemples. La province de Luxembourg fera honneur à son titre en envoyant une délégation de chocolatiers à Bruges pour s’inspirer des initiatives locales ; Bruges est entre autres la première ville à lancer sa propre marque de chocolat équitable. Rixensart fêtera également son tout nouveau titre de « Commune du commerce équitable » en organisant de nombreuses actions, dont un rallye «cyclotourix» débutant par un petit-déjeuner équitable. La quatrième édition du festival Mondes et Merveilles de Liège proposera des témoignages de voyageurs, des conférences et des stands de découverte de voyages socialement utiles et équitables. Liège et Seraing vous invitent à assister à un concert-spectacle des Frères Trade ; les textes parlent de façon poétique et ludique, et parfois humoristique, des bienfaits du commerce équitable. À Bruxelles, trois entreprises équitables bruxelloises et wallonnes bénéficieront, grâce à Groupe One, d’une campagne de crowdfunding…


Thème central de la Semaine du commerce équitable : le cacao

Fait particulier à l’édition 2018 de la Semaine du commerce équitable : un thème commun – le cacao – sera mis en avant par tous les acteurs belges du secteur. La face sombre du chocolat est connue depuis des décennies des entreprises et des gouvernements. Malgré cela, le travail des enfants (ils ne sont pas moins de 2,1 millions à travailler dans le secteur du cacao à travers le monde) et la déforestation ne diminuent pas. La cause principale de ces problèmes n’est pas traitée : l’extrême pauvreté dans laquelle vivent les producteurs et leurs communautés.

La Semaine du commerce équitable est aussi  l’occasion idéale pour tirer la sonnette d’alarme et plaider en faveur d’un revenu minimum vital pour les producteurs et d’un meilleur prix pour le cacao.

Sources

(1) Baromètre 2018 du commerce équitable réalisé par Ivox pour le compte de TDC – août 2018.
(2) Calcul réalisé par le Trade for Development Centre sur base des chiffres de vente communiqués par le secteur belge du commerce équitable (Oxfam Fairtrade, Oxfam-Magasins du monde, Fairtrade Belgium…).
(3) Sauf mention contraire, toutes les informations qui figurent dans ce paragraphe proviennent du Baromètre du commerce équitable 2018, réalisé par Ivox pour le compte de TDC – août 2018.
(4) Calcul réalisé par le Trade for Development Centre sur base des chiffres de vente communiqués par le secteur belge du commerce équitable.

(5) Baromètre 2018 du commerce équitable réalisé par Ivox pour le compte de TDC – août 2018.

 

Photos

Copyright: © Mwangi Kirubi